samedi 25 février 2017

Bernard BERTOSSA a très justement déclaré : « A 45 ans, j’ai compris qu’à un certain niveau la justice n’existait pas » !

Dans le cadre des plaintes déposées à Genève en 1996, nous savons que de nombreux documents avaient mystérieusement disparu du Palais de Justice genevois. C’est la raison pour laquelle, le 1er février 2005, le Député Claude Marcet a présenté une proposition de motion –M 1621- concernant la création d’une commission d’enquête parlementaire visant à obtenir toutes informations utiles sur le fonctionnement de la justice à Genève dans le cadre de l’affaire dite de « l’extinction de puits de pétrole ». Cette motion va bien évidemment être rejetée !.... Parmi ces documents « portés disparus » nous avons pu retrouver la retranscription d’une image écran (donnée en 1995 à M° MOTTU, notaire à Genève, par un agent de la Drug Enforcement Administration– DEA). Ce document concerne précisément le compte N° 231215 UNION DES BANQUES SUISSES (Pièce 11) devenu par un subtil « Jeu de Banques » UNION BANK Of SWITZERLAND) sur lequel nous pouvons lire que le 16 octobre 1991, l’ UNION DES BANQUES SUISSES (UBS SA) a crédité le compte N° 231215 d’un montant de US$ 381.987.200.- par virement en provenance de la Midland Bank International London (Capital détenu à cette époque, majoritairement par les Koweïtiens) –Transfer Account 35341139 – Value date 91.16.10 – ADER (Ayant Droit Economique Réel) Christian BASANO c'est-à-dire BO (Beneficial Owner) pour la « New Generation » des banquiers suisses ! Nous avons également pu récupérer la copie d’un Telex – Code : C.340. On remarquera qu’une somme de US$ 50.000.000 a été réceptionnée sur le compte N° 231215 par transfert électronique codé, SWIFT (Society for Worldwide Financial Telecomunications) dont l’accès est réservé aux seules banques centrales, banques et leurs filiales. Il est intéressant de noter qu’à la demande du Juge d’Instruction, Christine JUNOD, l’UBS SA a répondu le 20 octobre 2000 « En ce qui concerne le document joint (la retranscription d’écran du compte N° 231215), IL SEMBLE s’agir d’un faux,.. » Concernant toujours le même compte N° 231215, le 31 janvier 2005, Monsieur Guy BARBONI, Directeur Adjoint de l’Union Bank of Switzerland (UBS) après avoir perdu son sang-froid a déclaré droit dans ses bottes : « Ce compte n’existe pas « EN LA FORME » sur les écrans d’ordinateurs de l UBS » ! Il est bien évident qu’au simple grade de Directeur Adjoint, les représentants de l’Union Bank of Switzerland (UBS) ne pouvaient répondre aux questions posées que par des termes pour le moins surprenants : IL SEMBLE - n’existe pas « EN LA FORME. En effet, le compte N° 231215 est un compte Niveau II, ultra secret connu et géré directement par le Président de la Banque aux ordres de… De plus, L’UBS a utilisé la technique des comptes « Nostro » c'est-à-dire l’ouverture de compte dit de « Correspondant Bancaire » en désignant Christian BASANO, Ayant Droit Economique Réel (ADER) du compte N° 231215, sans respecter les dispositions légales d’ouverture de comptes (Principes de diligence « Connais Ton Client » « Know Your Customer »). Mais, jusqu’au 11 septembre 2001, ces comptes n’étaient pratiquement pas contrôlés (!?) Ce qui a permis de conduire à la triste réalisation des attentats programmés en toute tranquillité au bord du lac Léman par le réseau « Al Qaïda » et aujourd’hui au financement de DAESH comme va bientôt le démontrer POUTINE. A suivre…

dimanche 18 décembre 2016